Étonnante lecture dans une obscurité tenace pendant plusieurs jours et qui pour moi a pris “lumière” comme on le dit de prendre sens le dernier jour par l’écho avec le chemin de l’aveugle dans Jean au chapitre 9,1-41 ; “Jésus a des paroles qui ne sont que lumière” : Une lumière paradoxale.
Dans un premier temps elles produisent des effets « obscurs » rendant aveugle et empêchant de voir et d’entendre l’action de Dieu.  Et pourtant la parole continue sa route de lumière et de fécondité ! La parole que Jésus adresse aux hommes libère de l’accusation et du jugement de l’autre et de soi-même.

Ensuite, elle donne de prendre conscience de son aveuglement et d’entrer dans une écoute dans l’obscurité.  Le chemin passe nécessairement par des erreurs, des échecs, des petites humiliations quotidiennes… et mène à l’humilité, au non-savoir, à la prudence…à beaucoup de silence aussi.

Merci à chacun de notre petite communauté d’une semaine aux Albertans : le Seigneur, par vous me donne beaucoup de joie et de grâces, Lui qui me donne des frères et des sœurs si étonnants, différents, et habités de sa beauté.    Isabelle et Sr M-Annick